Crédit photo : La Voix du Nord
Accueil  >  Actualités  >  Belgique : la chasse aux sextoys de Wépion n’aura pas lieu cette année

Belgique : la chasse aux sextoys de Wépion n’aura pas lieu cette année

04/04/2022 à 09h37
A Wépion, près de Namur en Belgique, la période de Pâques est aussi celle d'une chasse un peu particulière, celle-ci réservée aux plus grands. La société Soft Love organise depuis 10 ans une chasse aux sextoys. Mais cette année, elle n'aura pas lieu.
Chaque année depuis 10 ans, la chasse aux sextoys de Wépion réunit plus de 10 000 personnes, qui se précipitent dans un champ, avec leurs pelles et leur bonne humeur. Objectif, déterrer des boîtes pleines de sextoys. Une chasse un peu particulière au profit d'associations de lutte contre le cancer du sein.

En 2020 déjà, l'édition avait été annulée pour cause de COVID. Cette fois, la raison de l'annulation est bien différente : Soft Love, la société qui a inventé le concept, a été vendue. Et il paraît difficile pour la repreneuse d'organiser cet événement cette année.

« Nous sommes dans une période de transition et il est très difficile de mettre les choses en place pour le moment. Cette année, cela va être difficile. Il reste un espoir pour le mois de septembre, mais beaucoup de choses doivent encore être organisées. » indique Nadine Vanhoegaerden, la nouvelle gérante, à nos confrères de La Meuse.

Cette tradition a été lancée il y a dix ans par Nicolas Bustin. À l’origine, il s’agissait de sensibiliser le public à la lutte contre le cancer, dont souffrait sa grand-mère.

A la Une dans les Hauts-de-France

Retrouvez l'intégralité de nos émissions et replays

Toutes les émissions