Accueil  >  Actualités  >  Cateau-Cambrésis : de "fortes présomptions" sur l'identité d'une femme décédée

Cateau-Cambrésis : de "fortes présomptions" sur l'identité d'une femme décédée

Vendredi 11 mars, le corps sans vie d’une femme a été découvert dans un café désaffecté dans le centre du Cateau-Cambrésis. Elle a été transportée à l’institut médico-légal de Lille pour y être autopsiée.
Ce vendredi 11 mars, vers 15h, des jeunes ont découvert le corps d'une femme sans vie dans un café désaffecté du centre-ville du Cateau-Cambrésis, le Saphir, situé rue Charles-Seydoux, selon nos confrères de La Voix du Nord.

Au rez-de-chaussée, à l’arrière du café, une porte donne accès à une espèce d’entrepôt. Auparavant elle était ouverte à tous, accueillant des squats par moments, jusqu’à ce qu’elle soit barricadée cet été 2021. Un trou mène au local ou a été découvert le corps. La personne était morte « depuis plusieurs semaines, sans datation exacte au vu de l’état, précise le parquet de Cambrai. Il n’y a pas de trace qui laisse penser à l’intervention d’un tiers ».

De l'alcool et des médicaments ont été découverts à proximité du corps. Selon le parquet, il n'y a pas de certitude qu'il s'agisse d'un suicide. L'autopsie devrait être réalisée ce lundi à l’institut médico-légal de Lille. « On a de fortes présomptions qu’il s’agisse de la personne portée disparue en janvier, Angélique Herlem », ajoute le parquet.

A la Une dans les Hauts-de-France.

Salut Les Hauts-de-France

Retrouvez l'intégralité de nos émissions et replays

Toutes les émissions