Accueil  >  Actualités  >  Häagen-Dazs choisit Tilloy-les-Mofflaines pour son centre de recherche international

Häagen-Dazs choisit Tilloy-les-Mofflaines pour son centre de recherche international

01/02/2022 à 14h39
Le géant de la crème glacée Häagen-Dazs est en train de construire son centre de recherche et développement mondial sur le site de l'unique entreprise européenne du groupe, à Tilloy-lès-Mofflaines, près d’Arras. Dès cet été, il emploiera une cinquantaine de personnes.
Cela fait 30 ans que la marque de glaces Häagen-Dazs, filiale du groupe américain General Mills, fabrique une partie de ses produits voués au marché mondial dans l'usine de Tilloy-les-Mofflaines dans le Pas-de-Calais. Lundi 31 janvier, le groupe a fait savoir qu'il construisait le futur centre de recherche et développement mondial de la marque.

L'usine de Tilloy-les-Mofflaines produit actuellement 75 millions de litres de crème glacée pour plus de 90 pays. Pour cela, l'usine compte 500 salariés. Un effectif qui devrait se développer puisqu'en plus du centre de recherche, une nouvelle ligne de production doit être bientôt mise en service.

Un investissement de 13 millions d’euros 


Cet investissement massif à Tilloy-les-Mofflaines intervient l'année du trentième anniversaire de l'usine.

« Une cinquantaine de postes à haute valeur ajoutée sont créés, avec des techniciens et des ingénieurs. Cela représente un investissement de treize millions d’euros. » annonce le directeur du site David Caron

Pour résumer, ce sera désormais à Tilloy-les-Mofflaines que seront conçus tous les produits commercialisés dans le monde par la marque, sauf pour l’Amérique du Nord et le Japon. Jusqu'ici les goûts étaient imaginés à Vienne, en Isère, dans un centre partagé avec Old El Paso.

« Ce centre aura pour mission de répondre aux attentes des consommateurs d’Häagen-Dazs en allant à leur rencontre afin d’expérimenter et développer de nouveaux concepts et technologies ou encore de nouveaux parfums », explique Françoise Bechu, le futur responsable du centre.

À terme, le centre de recherche recrutera 35 personnes et la nouvelle ligne de production une quinzaine.

Salut Les Hauts-de-France

Retrouvez l'intégralité de nos émissions et replays

Toutes les émissions