Crédit photo : L'Union
Accueil  >  Actualités  >  « L’appel des 50 » : 50 personnalités se mobilisent contre la chasse à courre

« L’appel des 50 » : 50 personnalités se mobilisent contre la chasse à courre

50 artistes et personnalités viennent de signer une tribune dénonçant la cruauté de la chasse à courre et demandant son interdiction. Une tribune publiée dans le journal Le Monde.
Ils sont acteurs, chanteurs, médecins, avocats... et ont signé ce dimanche 8 janvier 2023 une tribune dans les colonnes du Monde pour demander l’abolition de la chasse à courre.

Pas moins de cinquante personnalités du spectacle, des arts, du droit et de la médecine, comme Yann Arthus-Bertrand, Claude Lelouch, Julien Courbet, Josiane Balasko, Hélène de Fougerolles, Arno Klarsfeld, Véronique Sanson et beaucoup d'autres ont co-signé un texte s'insurgeant contre l'immobilisme du gouvernement face à cette pratique jugée « féodale, archaïque et cruelle » et interdite dans la majeure partie des pays européens.

Selon ce texte, la chasse à courre ne regroupe que 10 000 pratiquants et environ 100 000 suiveurs, qui suivent cette pratique uniquement pour le « spectacle ». Extrait du texte :

 « La chasse à courre, à cor et à cri (également dénommée vénerie), est une pratique de chasse d’origine féodale qui consiste à lancer une meute de chiens à la poursuite d’un animal sauvage, jusqu’à l’épuisement de ce dernier. La traque de l’animal peut durer des heures, durant lesquelles il court à toute allure, dans un énorme stress.
A bout de forces, l’animal finit par s’effondrer. Il est alors transpercé avec une arme blanche, un épieu ou une dague, et meurt parfois en hurlant de douleur. Quelquefois, l’animal est déchiqueté par les chiens. Beaucoup d’animaux meurent foudroyés par un arrêt cardiaque du fait du stress et de la course effrénée qui leur sont infligés. Ceux qui en réchappent sont souvent blessés à vie ou condamnés à agoniser.  » 

Cette tribune prend notamment pour exemple l'Oise, considérée comme une terre de chasse ancestrale ou règne « le chaos et la terreur ». Elle rappelle également un sondage IFOP publié en avril 2021 qui stipulait que 86% des Français étaient favorables à l’abolition de la chasse à courre.

A la Une dans les Hauts-de-France.

Salut Les Hauts-de-France

Retrouvez l'intégralité de nos émissions et replays

Toutes les émissions