Accueil  >  Actualités  >  Oise: 50 boutons d'alerte "MonShérif" déployés pour lutter contre les violences conjugales

Oise: 50 boutons d'alerte "MonShérif" déployés pour lutter contre les violences conjugales

19/07/2021 à 16h59
Samedi 17 juillet, la préfecture de l'Oise a annoncé le financement et le déploiement de 50 boutons d'alerte "MonShérif" au profit de de l'association France Victimes. Ces boutons permettent aux personnes victimes de violences conjugales d'avertir discrètement leur entourage.


Miniature et quasiment invisible


Les boutons "MonShérif" sont des dispositifs de sécurité connectés déployés afin de lutter contre les violences familiales.

Lancé en mai 2016 par l'entreprise Domie Digital et expérimentés dans d'autres départements, cet outil miniature peut se clipser sur soi. Il est également possible de l'avoir en porte-clés, en pendentif ou autres accessoires.

Toujours discret, le bouton se connecte par bluetooth au téléphone portable de la victime qui, en un clic, peut envoyer une alerte géolocalisée (appel, sms ou e-mail) à des proches en cas de violence.

En plus d'alerter, il permet également de rassurer la personne par sa présence.

« MONSHERIF est apparu comme un dispositif opérationnel, simple d’utilisation, efficace, dissuasif, rassurant et sécurisant, peu onéreux par rapport aux services rendus et remplissant pleinement son objet. Il permet à des femmes victimes de violences de se protéger des agressions éventuelles et d’apporter la preuve des faits susceptibles d’être commis. Il a été mis à la disposition de femmes qui, pour des raisons procédurales, ne pouvaient encore prétendre au téléphone grave danger. »

Véronique Isart, Présidente du Tribunal au moment du déploiement de la solution

Après un long clic sur le bouton, le dispositif permet également d'enregistrer l'ambiance sonore autour de soi. Les enregistrements captés peuvent servir de preuve au tribunal.

Plus d'informations sur leur site

A la Une dans les Hauts-de-France

Le meilleur de Wéo !

Merci pour l'accueil

Le meilleur de 24h Hauts-de-France