Crédit photo : Paris-Roubaix (Twitter)
Accueil  >  Actualités  >  Paris-Roubaix : des chèvres et des moutons désherbent la Trouée d'Arenberg

Paris-Roubaix : des chèvres et des moutons désherbent la Trouée d'Arenberg

À trois semaines de l'édition 2023 du Paris-Roubaix, une quarantaine de chèvres et de moutons désherbent la Trouée d’Arenberg, à l'occasion d’une opération d’écopâturage.
À l'approche de la mythique « reine des classiques » qui aura lieu le dimanche 9 avril 2023, le mythique secteur pavé de Paris-Roubaix est aux petits soins. Une quarantaine de chèvres et de moutons débarrassent des mauvaises herbes ce site classé protégé et interdit aux véhicules depuis 1968. Une opération d’éco-pâturage unique en son genre qui a débuté depuis le 7 février dernier et baptisée « Les Biquettes de l’Espoir ».


« On s’était rendu compte pendant la période du Covid, où la section n’avait pas été utilisée pendant plus de deux ans, que la nature reprenait rapidement le dessus. C’était devenu presque une prairie » a expliqué Thierry Gouvenou, le responsable de la course au sein d’ASO, à l'AFP.

L'année dernière, l'organisation avait procédé à un nettoyage mécanique des 276 000 pavés. Cette année, ASO a voulu opter pour une solution plus écologique en faisant appel aux « Biquettes de l’Espoir », une structure qui réalisé des chantiers d’écopâturage dans le Valenciennois en favorisant la réinsertion professionnelle de personnes au chômage.

Le départ du Paris-Roubaix femmes sera donné le samedi 8 avril à 12h35. Les hommes s’élanceront le dimanche 9 avril à 11h15.

Retrouvez tous les articles du dossier Paris-Roubaix : l'Enfer du Nord.

A la Une dans les Hauts-de-France.

Retrouvez l'intégralité de nos émissions et replays Toutes les émissions