Accueil  >  Actualités  >  Pénurie de carburant : certains cars scolaires ne circulent plus dans la région

Pénurie de carburant : certains cars scolaires ne circulent plus dans la région

Un mouvement de grève chez Total Energies, à l'origine de la pénurie de carburant dans le pays, impacte également les transports scolaires dans les Hauts-de-France. Depuis le 3 octobre, certains cars ne peuvent plus assurer le ramassage scolaire. Une situation qui inquiète les parents et la région.
Le mouvement de grève chez Total Energies pour la revalorisation des salaires impacte désormais directement les transports scolaires dans la région. Certains cars scolaires ne trouvent pas de carburant et ne peuvent donc plus transporter les élèves vers leurs écoles.

« Lundi 3 et mardi 4 octobre 2022, on a eu dix annulations de courses sur 1 500 sur tout le secteur d’Amiens à cause d’un manque de carburant » a confié à nos confrères de France 3 Hauts-de-France Franck Dhersin, vice-président de la région Hauts-de-France en charge des mobilités. 

Il craint que la situation n’empire à partir du 10 octobre 2022.

Alors que les salariés de Total Energies entament leur seconde semaine de grève, l'entreprise tente de rassurer les automobilistes.

« Malgré le mouvement social à la plateforme de Normandie, il n’y a pas de manque de carburants car TotalEnergies a constitué des stocks et procède actuellement à des imports réguliers » a indiqué un porte-parole du TotalEnergies à l’AFP.

Pourtant, ce mercredi 5 octobre, beaucoup de stations services Total Energies sont en rupture de sctock, et dans certaines villes, comme à Lille, des embouteillages monstres se forment pour aller faire le plein.

Plus d'infos en temps réel sur notre carte des prix des carburants

A la Une dans les Hauts-de-France.

Salut Les Hauts-de-France

Retrouvez l'intégralité de nos émissions et replays

Toutes les émissions