Crédit photo : La Voix du Nord
Accueil  >  Actualités  >  Présidentielle : le candidat nordiste Fabien Roussel accusé d'emploi fictif

Présidentielle : le candidat nordiste Fabien Roussel accusé d'emploi fictif

21/02/2022 à 09h37
Le candidat communiste à la Présidentielle Fabien Roussel est accusé d'emploi fictif dans une enquête de Mediapart publiée ce dimanche. Une enquête qui révèle qu'il aurait bénéficié d'un emploi fictif à l'Assemblée nationale de 2009 à 2014, rémunéré 3000 euros par mois.
Le candidat communiste à la Présidentielle Fabien Roussel est dans la tourmente ce lundi. Une enquête publiée ce dimanche dans Mediapart révèle qu'il aurait occupé un poste d'assistant parlementaire rémunéré 3000 euros par un député du Nord, de 2009 à 2014.

Invité sur Europe 1 ce lundi 21 février, il a tout d'abord ironisé avant d'ajouter : 

« Quelle révélation ! Mon travail avec Jean-Jacques Candelier figure sur mon site internet depuis que je suis candidat.Je dis aujourd'hui que j'ai travaillé pendant cinq ans avec Jean-Jacques Candelier, avec les collègues que j'avais, auprès de lui. Lui comme eux pourront témoigner du travail que nous avons fait ensemble. »

Il a ensuite démenti l'information de Mediapart concernant son salaire :

« Je n'ai jamais gagné 3000 euros. J'ai les documents pour présenter mon salaire. J'ai commencé à 2460 euros net en 2009 et j'ai fini à 2700 euros. Mon travail est dans tous les discours, les questions écrites, les combats et lois menés par Jean-Jacques Candelier. Les pneus de ma voiture s'en souviennent tellement : j'ai roulé tellement j'étais présent. »

A la Une dans les Hauts-de-France

Salon de l'agriculture 2022

Retrouvez l'intégralité de nos émissions et replays

Toutes les émissions