Accueil  >  Actualités  >  Retraitée décapitée à Agde : les éléments qui accablent Jean-Michel Moulun

Retraitée décapitée à Agde : les éléments qui accablent Jean-Michel Moulun

18/10/2021 à 10h32

Le suspect numéro 1 dans l'affaire de la retraitée retrouvée décapitée à Agde, Jean-Michel Moulun, a affirmé lors de sa garde à vue qu'il n'avait aucun souvenir de ce qui s'était passé. En détention provisoire depuis samedi 16 octobre, des éléments de l'enquête l'accablent lourdement.


Le principal suspect dans l'affaire Évelyne Kedissa, la retraitée décapitée à Agde, est un ancien hautmontois de 51 ans. Jean-Michel Moulun, a été inculpé pour "assassinat" et "vol" a annoncé le procureur de Béziers, Raphaël Balland.

Selon le procureur, cinq éléments incriminent le suspect :
  • Des vidéos : les images de caméras de vidéosurveillance d'Évelyne Kedissa montrent "un homme correspondant à son apparence physique portant un masque chirurgical, des gants en latex et un grand couteau", a précisé le procureur.
  • Des gants en latex : des gants ensanglantés ont été retrouvés sur les lieux du crime : selon les tests ADN, il s'agirait de gants portés par Jean-Michel Moulun.
  • De l'ADN : l'ADN d'Évelyne Kedissa a été retrouvé sur une paire de chaussures retrouvée chez le suspect.
  • Des sacs de course de la victime retrouvés chez Jean-Michel Moulun.
  • Le véhicule du suspect a été captée par la vidéosurveillance municipale à proximité du domicile de la victime le jour du meurtre.

    Jean-Michel Moulun, candidat aux Municipales à Hautmont en 2014 sous la bannière RN (ex FN) et ancien boxeur professionnel, était l'ancien mari de la femme de ménage de la victime. En garde à vue, il a clamé son innocence et il dit "qu'il ne se souvient de rien et qu'il souffre depuis des années de troubles neurologiques causés par la boxe", a précisé le procureur de la République. 

A la Une dans les Hauts-de-France

Retrouvez l'intégralité de nos émissions et replays

Toutes les émissions