Accueil  >  Actualités  >  Un juge lillois réclame un complément d'enquête dans une affaire de cruauté envers un chien

Un juge lillois réclame un complément d'enquête dans une affaire de cruauté envers un chien

Lors d’un procès qui avait lieu à Lille, la présidente du tribunal a réclamé un complément d’enquête après la mort d'un petit chien. Elle a ajourné le procès pour que la police mène de plus amples investigations. Une "décision inédite porteuse d’espoir pour la cause animale" selon l'avocate.
La présidente du tribunal correctionnel de Lille a réclamé un complément d’informations dans une affaire d'actes de cruauté sur une chienne de race yorkshire. Elle a estimé que l’enquête de police comportait trop de lacunes.

Les faits se sont déroulés en mai 2019. Un témoin surprend une femme en train d'enterrer quelque chose au pied d'une résidence lilloise. Contactée, la SPA se rend sur place et découvre le cadavre d’une chienne de race yorkshire. L’autopsie réalisée par la SPA révélera de multiples fractures. Une plainte est déposée, mais le ministère public classe l’affaire sans suite.

L'avocate Me Isabelle Terrin choisit une citation directe mettant en cause le couple propriétaire du chien. Ils comparaissaient ce jeudi 17 mars pour « complicité de sévices graves envers un animal domestique ».

Le procès avait déjà été reporté lors d’une première audience en septembre 2021. Il a de nouveau été reporté en novembre 2022.


A la Une dans les Hauts-de-France.

Salut Les Hauts-de-France

Retrouvez l'intégralité de nos émissions et replays

Toutes les émissions