Accueil  >  Actualités  >  Compteur Linky : Engie et EDF accusés de collecter des informations sans consentement

Compteur Linky : Engie et EDF accusés de collecter des informations sans consentement

WEO 11/02/2020 à 00h00

La Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) met en demeure Engie et EDF. Les deux groupes sont accusés de "non-respect de certaines des exigences relatives au recueil du consentement". Ils collecteraient des données alors que les utilisateurs y seraient opposés. [EDF et Engie] recueillent effectivement un consentement auprès de leurs utilisateurs mais il n’est ni spécifique ni suffisamment éclairé, Rapport du CNIL. Le temps de conservation des données est également jugé trop long pour l'utilisation que les groupes en font. Les données récoltées par les compteurs peuvent indiquer le nombre de personnes dans le logement ou encore les heures de lever de coucher ou même de repas d'un utilisateur. La CNIL a donné trois mois aux deux entreprises pour rectifier le tir et permettre aux utilisateurs de préserver ces données sensibles

A la Une dans les Hauts-de-France

Salon de l'agriculture 2022

Retrouvez l'intégralité de nos émissions et replays

Toutes les émissions