Accueil  >  Actualités  >  Football : À la rencontre de Sacha, jeune arbitre

Football : À la rencontre de Sacha, jeune arbitre

WEO 14/11/2021 à 12h19

À bientôt 15 ans, Sacha s'est lancé dans l'arbitrage de foot. Ce licencié au FC La Montoye, près de Rainneville (80), quitte, une fois par semaine, le maillot de joueur contre celui d'arbitre. Un rôle, certes essentiel sur le stade, mais exigent sur le plan personnel. Savoir se positionner, observer, relever les fautes et les sanctionner si besoin... Être arbitre, c'est avoir les yeux partout.
Après 4 jours de formation à Flixecourt, l'an dernier, Sacha tient désormais le sifflet.
Pour son quatrième match en tant qu'arbitre, opposant les équipes U13 de Camon et Péronne, il n'est pas seul.
Sur le bord du terrain, Fabrice, observateur en district amateur, vient épauler le jeune arbitre.

Inspections réglementaires d'avant match.
Sacha relève les licences, numéros de maillots, vérifie l'équipement des joueurs, rien n'est laissé au hasard.
Le coup d'envoi peut être sifflé.

"C'est moi qui dois prendre toutes les responsabilités. C'est à moi de prendre ma décision."
Sacha Lemay - Arbitre de Football

Licencié au club de La Montoye, Sacha n'enfilera pas le maillot de joueur ce matin. Il a à peine 15 ans, et arbitre son quatrième match. Un match de catégorie U13. Sifflet en main et cartons en poche, sur la pelouse, c'est à lui de faire appliquer le règlement.

"Quand il y a une faute, je la siffle, ça peut arriver que des gens m'insulte, je leur met un carton. Si, par exemple, un coach me dit des trucs méchants, je peux aller le voir pour lui mettre un carton. Même au coach."
Sacha Lemay - Arbitre de football

Relever les hors jeu, gérer les changements de joueurs, les blessures également... Être arbitre, c'est savoir faire face à toutes les situations.

Fabrice est arbitre en district amateur et vient épauler Sacha dans ses débuts. Gérer les événements sur le terrain est une chose, mais bien souvent, c'est d'ailleurs que vient la difficulté.

"Il y a beaucoup de gens qui accompagnent, de parents surtout, de gens qui viennent voir. Et souvent, il y a des critiques, des critiques... Et des critiques qui visent le jeune gamin. Donc, si on n'est pas là pour l'aider, pour l'accompagner, c'est un peu difficile après pour lui."
Farbrice Wargnier - Arbitre observateur en district amateur

Savoir s'imposer et se faire confiance, c'est peut être la règle numéro un en matière d'arbitrage. Alexandre, ancien arbitre, observe son fils jouer au foot depuis ses 4 ans. Il sait la rigueur qu'exige ce poste, même en dehors du stade.

"Au début, il avait des gestes approximatifs. Là, maintenant, il se positionne mieux sur le terrain, il prend des décisions. Et je pense que c'est quelque chose qui va l'aider aussi dans sa vie personnelle. Puisque, prendre des décisions,
c'est toute notre vie qu'on a à faire ça, donc je pense que c'est une bonne école." Alexandre Lemay - Père de Sacha et ancien joueur de football

Une bonne école qui demande beaucoup d'investissements personnels. Sacha s'est porté volontaire, pourtant, rares sont les jeunes à se lancer dans l'arbitrage. Selon l'Union Nationale des Arbitres de Football, 30% arrêtent au bout de la première année. Avec chaque semaine un match arbitrer,
Sacha a encore le temps de progresser avant de siffler les arrêts de jeu...

A la Une dans les Hauts-de-France

Retrouvez l'intégralité de nos émissions et replays

Toutes les émissions