Accueil  >  24h Hauts-de-France  >  Henri Salvador, l'homme studio

Henri Salvador, l'homme studio

WEO 06/05/2021 à 15h02

Si je vous dis Henri Salvador, vous allez soit penser à sa voix de velours dans "le lion est mort ce soir" ou "une chanson douce" soit à son côté joyeux drille qui amusait la galerie avec des chansons comme Juanita Banana ou Zorro est arrivé.

D'ailleurs la banane, il l'avait tout le temps. C’était même ce qui le caractérisait. Ce grand sourire communicatif. Mais Salvador ce n'est pas qu'un catalogue de chansons populaires ou pour enfants. C'est aussi et surtout un compositeur, un conteur, et un musicien très doué issu du jazz, et qui a traversé les styles et les époques avec ses 70 ans de carrière. C’est l’un des monuments de la chanson française.

Et pour la petite anecdote, c'est lui qui a importé le rock en France avec Boris Vian et Michel Legrand en 1956 avec un disque 4 titres qui comprenaient les chansons Rock and Roll Ops et
Va T'faire Cuire Un Œuf, Man! Il était en avance sur son temps.

Et 13 ans après sa mort, il nous surprend encore avec des trésors jusque là méconnus et exhumés dans cette très belle compilation "Homme-Studio 1970-1975" sorti sur le label Born Bad Records.

On L'a Dans L'baba, une chanson sortie en 78 et qui sonne encore terriblement juste en ces temps de pandémie et de restrictions sanitaires. « Citoyens, citoyennes, on l’a dans l’baba » Salvador était un visionnaire. Il disait de ces chansons qui ne marchaient pas à l'époque qu'elles existeraient après sa mort.

C’est chose faite avec cette compilation, Homme-Studio, qui nous plonge dans l'époque ou il composait des chansons pour petits et grands isolé dans son appartement Place Vendome, toujours accompagné de sa chère et tendre épouse Jacqueline avec qui il fonda l'un des premiers labels indépendants français en 1964 : Rigolo. Et quand on lui demandait «Pourquoi Rigolo? , il répondait tout simplement “Parce que c'est rigolo“.

C'est à cette période qu’il passe de star commerciale à artiste indépendant. Un sacré pari à l’époque des yéyés ou le but était d’être la plus grande star adulée des jeunes.

Son studio, c’est l'un des premiers Home Studio en France. C’était un véritable laboratoire musicale dans lequel il expérimentait et il bidouillait ses boites à rythmes, son enregistreur multipistes, ses synthés et ses voix perchées.

Et c'est de là que viennent les 16 titres de cette compilation qui ont tous un point commun : leur éclectisme. On y retrouve des chansons pour enfants, des bidouillages électroniques, de la bossa nova, le tout à la sauce Do It Yourself et minimaliste.

La chanson Sex Man parodie le générique de Batman sans jamais être vulgaire.
Il transforme un tube disco de l'époque Shame Shame Shame de Shirley & Company en l’hilarant J’aime tes g’noux. Il fait de la géopolitique tout en s’amusant sur la chanson "Kissinger et le duc" et se moque des parisiens un brun racistes dans "On n’est plus chez nous". Il se fait même chanteur prophétique avec le titre "Pauvre Jésus Christ" en prévenant Jésus "Mon pauvre Jésus Christ, ne reviens jamais sur terre / Tel que je te connais, tu ne pourrais pas t’y faire"

Bref c'est une très belle compilation, pour les amateurs de chansons françaises poilantes, de musique brésilienne, d'expérimentations électroniques ou tout simplement pour découvrir un Henri Salvador que l'on ne connaissait pas ou très peu.

Une chronique de Guillaume Hallard

A la Une dans les Hauts-de-France.

En balade à la réderie d'Amiens !
WEO 02/10/2022 à 17h36 En balade à la réderie d'Amiens !
Vivez la réderie d'Amiens !
WEO 02/10/2022 à 12h57 Vivez la réderie d'Amiens !
Fermeture du rideau chez Camaïeu
LA VOIX DU NORD 01/10/2022 à 20h49 Fermeture du rideau chez Camaïeu

Salut Les Hauts-de-France

Retrouvez l'intégralité de nos émissions et replays

Toutes les émissions