Accueil  >  Actualités  >  Le gouvernement veut un déconfinement en mai, malgré une décrue fragile

Le gouvernement veut un déconfinement en mai, malgré une décrue fragile

LA VOIX DU NORD

L’exécutif maintient, en dépit d’une décrue encore fragile de l’épidémie, son objectif de lever progressivement les restrictions en mai, en supprimant la limite des 10 km le 2 mai au soir et en rouvrant les terrasses mi-mai, grâce à l’accélération de la vaccination.

Sur tout le territoire, « il apparaît que nous pourrions être au pic, ou proches de l’être », a souligné le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal à l’issue des Conseils de défense et des ministres mercredi.

Mais la décrue est encore lente et reste à confirmer, rappellent le ministère de la Santé et plusieurs experts. « A ce stade l’épidémie recule deux fois moins rapidement qu’en novembre », et « la pression hospitalière reste extrêmement forte », a souligné M. Attal, pointant d’importantes disparités territoriales.

A la Une dans les Hauts-de-France.

Salut Les Hauts-de-France

Retrouvez l'intégralité de nos émissions et replays

Toutes les émissions