Accueil  >  Eco & Co  >  L'édito éco de la semaine - 06/09/2022

L'édito éco de la semaine - 06/09/2022

WEO 06/09/2022 à 10h44

Des nouvelles inquiétantes sont tombées ces derniers jours du côté de l’industrie régionale.
Arc France va produire moins, à la fois parce que les ventes s'effondrent et parce que le coût de l'énergie, celui du gaz notamment, est devenu insupportable. Premier effet immédiat : l'instauration de 2 jours de chômage partiel par semaine pour 1 600 salariés. L'entreprise envisage déjà de remettre le fioul au goût du jour, au lieu du gaz. Ce carburant revient près de 3 fois moins cher, mais, on le sait, est beaucoup plus polluant.
Arcelor Dunkerque va aussi ralentir son activité. Il n'est pas prévu de fermer de hauts-fourneaux. Deux sur trois y sont déjà à l'arrêt, l'un pour maintenance et l'autre depuis juillet dans le cadre de la décarbonation du site. 
Là aussi, des mesures d'économie avec « diminution du recours aux intérimaires, prise de congés anticipés, possibilité d'activité partielle vont être mises en place.

LE CHIFFRE DE LA SEMAINE : 1.000 € le mégawattheure
Le prix du mégawattheure a dépassé 1.000 euros le 26 août dernier, pour redescendre aujourd'hui à 600 euros. Un niveau qui reste toutefois 12 fois plus élevé que celui d'il y a un an !
Retour sur titre : Crise des énergies : l’industrie ralentit son activité
LME TRITH a aussi annoncé en fin de semaine que son aciérie et son laminoir allaient arrêter leur production fin octobre et pendant 3 mois, à cause de ce coût de l’énergie. Les syndicats craignent le chômage partiel.
Schizophrénie compréhensible autour de l’énergie, chez les particuliers également. A harly, dans l’Aisne, le magasin brico dépôt affichait une promotion sur les pellets à 5,49 le sac contre 8,50 en moyenne. En raison de difficultés d’approvisionnements, le magasin n’a pas pu tenir sa promesse. Face à la colère des centaines de clients désabusés, présent dès 4h30 le matin, l’enseigne acceptera de vendre la marchandise au prix annoncé dans le catalogue, mais dans la limite de dix sacs par personne.
Le prix des pellets a doublé en quelques mois.

Salut Les Hauts-de-France

Retrouvez l'intégralité de nos émissions et replays

Toutes les émissions