Accueil  >  Actualités  >  Les Runardes : Du sport en toute sécurité...

Les Runardes : Du sport en toute sécurité...

WEO 17/10/2021 à 16h43

Faire du sport, en extérieur, seule, peut parfois générer des craintes chez certaines personnes. Agressions verbales, physiques, regards insistants, nombreuses sont les femmes victimes de gestes déplacés durant une activité sportive. Créée il y a un an à Amiens, l'association "Les Runardes" propose à toutes et tous de pratiquer une activité sportives en groupe. L'objectif : Se préserver des possibles agressions, retrouver un climat de sécurité mais également se soutenir mutuellement dans l'effort...

« Le concept, c'est qu'on ne laisse personne tout seul pendant la course. Si il y a quelqu'un qui court moins vite, on va essayer de laisser au moins une personne avec elle. »
Emma Therial - Présidente de l’Association « Les Runardes »

Elles ne se connaissent pas, pourtant ces femmes se réunissent pour une séance de sport en groupe et en sécurité.

« Quand je cours toute seule, je cours dans les champs, à la campagne, je ne suis pas forcément rassurée. Je préfère vraiment être en groupe. Il y a aussi la motivation. Parce que quand on est tout seul, quand on a envie d'arrêter, on a les copines qui motivent. »
Xavérine - Joggeuse

Courir ensemble pour se sentir libre et à l’abri. C'est le mot d'ordre de celles qui se font appeler les Runardes. Chaque semaine, le temps d'un jogging, l'association réunit celles et ceux qui craignent de pratiquer une activité sportive seuls et en extérieur. Celles et ceux qui, chaque jour, subissent les regards, les mots, les gestes déplacés.

« Il y a quelques semaines, il y avait un événement à la Hotoie et il y a des personnes qui se sont permises de nous interpeller, de manière gentille, mais ce n'est pas agréable, en tant que femme, à entendre. Et du coup, le fait d'être seule c'est jamais très rassurant parce qu'on ne sait jamais ce qui peut se passer avec tout ce qu'on entend. Ça me fait peur. » Alexandra - Joggeuse

C'est pour rassurer ses proches et ne plus avoir peur qu'Emma créait, il y a un an, "Les Runardes ». Aujourd'hui, 700 personnes suivent l'association sportive sur les réseaux sociaux. La preuve d'un réel besoin. Désormais, les objectifs sont multiples : Se préserver des agressions physiques et verbales, partager ses expériences, mais avant tout se défaire de l'image que certains se font des femmes.

« Si elles sont en leggings dans la rue, c'est pas parce qu'elles veulent attirer l'attention des gens, c'est juste parce qu'elles veulent faire du sport et prendre soin de leur santé. Je pense que c'est une question d’éducation. Et puis, il faut qu'on se mobilise entre femmes, et même entre humains, pour se soutenir et faire en sorte qu'il y ait moins d'insécurité à l’extérieur. »
Emma Therial - Présidente de l’association « Les Runardes »

Selon une étude menée par le magazine Runner's World en 2016, 43% des femmes assurent avoir déjà été victimes de harcèlement durant un jogging. De leur côté, les Runardes envisagent la création d'une application mobile pour que la meute grandisse encore…

A la Une dans les Hauts-de-France

Retrouvez l'intégralité de nos émissions et replays

Toutes les émissions