Accueil  >  Patrimoine & tourisme  >  Patrimoine maritime : le Jean Bart en construction

Patrimoine maritime : le Jean Bart en construction

WEO 09/09/2021 à 12h07
C'est un chantier gigantesque et un peu fou mais très enthousiasmant. La reconstruction d'un vaisseau du 17ème de 57 m de long de 12m de haut à l'avant et 17m à l'arrière, c'est le projet de l'association Tourville et avant même que le chantier ne démarre en 2002 ici sur cette ancienne décharge de Gravelines, il a fallu 10 ans de recherches pour reconstituer les plans de ce navire de premier rang de la marine de Louis XIV. 

"C'est un Trois-Ponts. Vous aviez jusqu'à 700 personnes à bord d'un tel vaisseau dont à peu près 150 pour servir à la manœuvre plus les veaux, les vaches, les cochons les poules qu'on amenait vivants  6m de tirant d'eau, on estime aujourd'hui qu'il nous faudra à peu près 1800 mètres cubes de chaînes prêt à travailler, ce qui correspond à peu près à 3600 chaînes sur pied".

Cette reconstruction du vaisseau baptisé le Jean Bart va au-delà d'un chantier de marine, c'est aussi un projet de développement de territoires, d'économie touristique d'emploi, et d'insertion professionnelle, c'est un chantier participatif où les bénévoles sont les bienvenus à l'image de Michel qui forge des clous nécessaires aux charpentiers depuis 9 ans. 

" Depuis 2013 ça a beaucoup bougé Ce qui est bien c'est que l'ambiance est toujours restée. L'ambiance entre les jeunes et les anciens ça toujours été vraiment un lien".

Un lien qui dure donc et heureusement car le chantier est loin d'être terminé Jean-Edouard est le fils du fondateur, il est devenu charpentier de marine, une histoire de passion et de transmission.

"On peut vraiment tout faire ici. On va choisir les arbres en forêt. On va les équarrir, on va aller tracer, les tailler et les lever sur le bateau, on va faire aussi tous les bâtiments donc il y a aussi de la maçonnerie, il y a un contact avec le public dans toute la médiation et participer à tout ça, c'est chaque jour est complètement différent. Cette année, on a énormément avancé entre 2020 et 2021. On a posé plus de 72 pièces, ce qui représente 10 % de la structure du vaisseau en terme de masse structurelle. Ce qui est énorme." 

En un an il a fallu près d'un millier de clous soit 900 kilos d'acier forgé et plantés dans le vaisseau 
Au bas mot, il reste encore 10 ans de travaux.

A la Une dans les Hauts-de-France

WEO 19/09/2021 à 17h48 Au cœur des pierres, le documentaire
WEO 19/09/2021 à 16h48 Woof Run : Une course au poil
LA VOIX DU NORD 19/09/2021 à 13h27 40 ans de Boucles dunkerquoises

COVID-19 Toutes les vidéos

Vacances Hauts-de-France

La TRI, la série évènement de la rentrée !