Cliquez ici pour visiter Wéo Nord-Pas-de-Calais

Cliquez ici pour visiter Wéo Somme-Aisne-Oise

Trois facteurs d'une seconde vague massive du Covid-19 en France

L'inquiétude refait surface chez certains épidémiologistes.
Plus les Français prennent leurs aises avec les gestes barrières, plus les spécialistes voient la probabilité d'un retour du virus grandir.

Trois indices montrent que la France n'est pas à l'abris d'une seconde vague de propagation de la covid-19.
Le ministre de la Santé Olivier Véran le répète : "Le virus recule mais n'a pas disparu".

1. Cinq régions présentent un taux de reproduction du virus supérieur à 1.
Cela signifie qu'en Guyane, Martinique, Normandie, Occitanie et Auvergne Rhône-Alpes,
un malade contamine plus d'une personne. 
Dans ces régions, la propagation du virus est donc reparti à la hausse.

2. Au niveau mondial, le virus gagne du terrain.
Dimanche, près de 183 000 personnes ont été testées positives dans le monde (record en 24 heures depuis le début de l’épidémie).
Nos voisins allemands ont reconfiné 640 000 personnes après l'apparition d'un foyer de contaminations.
L'Inde, la Chine, la Corée du Sud et l'Iran affrontent déjà la seconde vague.

3. Le virus peut être sensible à la chaleur.
L'histoire des épidémies montre qu'un virus profite du retour de l'hiver pour se propager.
Il subsiste plus longtemps dans l'air froid et nos défenses immunitaires sont affaiblies.

Cliquez ici pour visiter Wéo Nord-Pas-de-Calais

Visiter

Cliquez ici pour visiter Wéo Somme-Aisne-Oise

Visiter

Inscrivez-vous à notre newsletter

et soyez tenu au courant des dernières actualités de la région, des vidéos, des jeux, et bien plus encore !

Non merci
Votre navigateur est obsolète !

pour profiter pleinement de wéo, veuillez le mettre à jour. mettre à jour