Accueil  >  Actualités  >  Grand félin du Pas-de-Calais : Le préfet autorise des tirs pour le neutraliser

Grand félin du Pas-de-Calais : Le préfet autorise des tirs pour le neutraliser

16/10/2021 à 17h53
Mise à jour du lundi 18 octobre : une pétition pour sauver le puma

Un "grand félin" a été aperçu entre Auxi-le-Château et Frévent mercredi en fin de journée. 


La gendarmerie et les services vétérinaires sont sur les traces de l'animal.
C'est une information révélée mercredi soir par La Voix du Nord. Le Félin a été aperçu vers 18h30 mercredi soir par une riveraine entre Auxi-le Château et Frévent, selon le service communication de la gendarmerie du Nord et du Pas-de-Calais.
Les recherches, débutées mercredi soir, ont repris jeudi matin. Elles mobilisent pas moins de 20 personnes, gendarmes et pompiers confondus, épaulés par des vétérinaires et des équipes de la louveterie.
L'absence de parc zoologique ou de cirques, même itinérants, renforcent la stupéfaction des riverains et des autorités. 

Depuis cette fin de semaine, les pistes s'orientent vers un puma.

Le préfet du Pas-de-Calais à autoriser des tirs pour neutraliser le félin.


Depuis le 13 octobre, un animal a été repéré à plusieurs reprises entre les communes de Frévent et d'Auxi-le-Chateau; les éléments constatés sur le terrain par les gendarmes et les louvetiers, notamment ses traces de pas, laissent à penser qu'il pourrait s'agir d'un grand félin.
L'important dispositif déployé par le groupement de la gendarmerie nationale, dès les premiers signalements, n'a pas encore permis d'intercepter l'animal. La divagation d'un tel animal peut s'avérer dangereuse pour les populations situées aux alentours.

C'est pourquoi, Louis Le Franc, préfet du Pas-de-Calais, a décidé par arrêté du 15 octobre 2021, d'autoriser sur l'ensemble des communes de l'arrondissement d'Arras, des opérations de tirs de prélèvement simple d'un animal pouvant être un grand félin ou un fauve, mâle ou femelle, jusqu'au 29 octobre.

Aucune personne physique, ni aucun établissement n'a contacté les autorités pour signaler la disparition d'un tel animal. Les services de l'Etat ne disposent donc pas de renseignements sur son âge, son comportement et son rapport aux personnes.

Toute personne possédant des informations sur cet animal permettant de le capturer vivant est invitée, de manière anonyme s'il le souhaite, à se rapprocher des services de gendarmerie.
Communiqué de presse de la préfecture du Pas-de-Calais.

A la Une dans les Hauts-de-France