Accueil  >  Actualités  >  Cancer du sein : les « crânes rasés » jettent leur perruque ce samedi à Lille

Cancer du sein : les « crânes rasés » jettent leur perruque ce samedi à Lille

15/10/2021 à 17h04
Le « gang des crânes rasés », ce sont des jeunes femmes atteintes du cancer du sein et bien décidées à assumer leur perte de cheveux. L’association créée par Caroline Bellegarde organise des défilés tout en danse et en musique. Ce samedi, elles vous donnent rendez-vous à 16h sur le parvis de l’Opéra de Lille.

Comme une femme sur huit, Caroline Bellegarde a été diagnostiquée l’année dernière d’un cancer du sein. Elle avait 31 ans. Elle décide alors de créer cette association pour aider les jeunes femmes, comme elle, à s’assumer et avancer dans une démarche positive et préventive. « Pour transformer le négatif en positif » résumait-elle sur le plateau de Wéo. 

« Je voulais changer les choses par rapport au regard que l’on porte sur le cancer du sein. Le but est de mieux vivre la maladie. Etre positif, sourire, c’est 80% de la guérison. S’accrocher à quelque chose de bon nous fait avancer, et ça nous fait du bien » explique Caroline Bellegarde.

Le « gang des crânes rasés »


Ainsi est né le « gang des crânes rasés ». Ses membres sont toutes des jeunes femmes entre 18 et 40 ans touchées par le cancer du sein. « Notre association est vraiment axée sur la prévention du cancer du sein avant 40 ans. » Ce sont ainsi 25 femmes qui ont dernièrement défilé à Marseille, avant de se rendre à Lille pour répéter cette belle opération. 

Rendez-vous donc ce samedi à Lille, juste devant l’Opéra. Au programme, de la musique, des beaux décors, des robes de soirée et beaucoup de positif. Les jeunes femmes défilent, s’assument et s’amusent dans une ambiance de fête.

« Nous seront habillés avec des robes de soirée,  il y aura des maquilleuses sur place, un DJ… Ça va être beau et très sympa. Il y aura beaucoup de joie, de beauté, et de l’émotion, aussi. Je prends le temps de présenter chaque femme qui défile, cela touche le public » détaille la fondatrice de l’association.

Le jeté de perruque, hautement symbolique


L’événement se clôt par un jeté de perruque de toutes ces femmes qui ont perdu leurs cheveux à cause de la chimio. Caroline Bellegarde explique ce geste : « On se cache derrière une perruque mais on n’est pas nous-mêmes. C’est un énorme symbole de lancer sa perruque en l’air, dire au-revoir à son cancer, et puis s’affirmer avec le crâne rasé. 

Un homme avec le crâne rasé dans la rue, on a l’habitude mais une femme c’est plus compliqué. On ne se reconnait plus. Et ça ne doit plus être un tabou. Donc ce jeté de perruque est très symbolique. »

La démarche reste avant tout préventive. Le cancer du sein touche de nombreuses femmes et très jeunes. Le message doit être impactant.



Retrouvez l'intervention complète de Caroline Bellegarde dans le JT de Wéo :


A la Une dans les Hauts-de-France

Retrouvez l'intégralité de nos émissions et replays

Toutes les émissions