Accueil  >  Actualités  >  Hautmont : l’ex-responsable de la mosquée salafiste menacé d’expulsion

Hautmont : l’ex-responsable de la mosquée salafiste menacé d’expulsion

Ce mercredi 21 septembre, le tribunal de Lille a rendu un avis favorable pour expulser en Algérie l’ancien président de la mosquée salafiste de la rue Jules-Campagne à Hautmont, fermée en 2018 suite à des accusations de radicalisation.
Depuis le début du mois de septembre, l’ancien président de la mosquée salafiste As-Sunnah à Hautmont, fermée en 2018, était sous le coup d’une demande d’expulsion vers l’Algérie de la part des services de l’État. Le procureur de la République d’Avesnes-sur-Helpe avait également reporté le mariage de ce ressortissant d’origine algérienne qui devait avoir lieu à Hautmont le 3 septembre dernier.

Ce mercredi 21 septembre, la commission d’expulsion du tribunal de Lille a rendu un avis favorable pour le renvoyer en Algérie. En cause, ses relations avec des personnes radicalisées ainsi que des prêches prônant la détestation des juifs et la poursuite d’un « prosélytisme actif ».

Selon l’Agence France Presse, l'ancien cadre de cette mosquée s'est présenté à l'audience en homme de paix ayant « toujours combattu le terrorisme. »

Ses avocats ont prévenu qu’ils exerceraient toutes les voies de recours possibles.

A la Une dans les Hauts-de-France.

Salut Les Hauts-de-France

Retrouvez l'intégralité de nos émissions et replays

Toutes les émissions