Accueil  >  Actualités  >  Pesticides : l’eau du robinet sous surveillance dans 105 communes de la région

Pesticides : l’eau du robinet sous surveillance dans 105 communes de la région

19/09/2022 à 10h14
Dans un communiqué de presse en date du 15 septembre 2022, l'ARS (Agence Régionale de Santé) et le Préfet de la région Hauts-de-France, ont annoncé que l’eau du robinet délivrée dans 105 communes de la région est mise sous surveillance renforcée, avant d’éventuelles mesures de restriction de consommation.
Selon l'ARS, une centaine de communes de la région sont potentiellement concernées par une présence trop élevée de « métabolites de pesticides » dans l’eau du robinet. Les autorités surveillent en ce moment l'eau de 45 communes des Hauts-de-France, et à l'automne, ce seront 60 communes supplémentaires qui seront concernées par ces mesures. Le pesticide incriminé aurait été employé jusqu’en 2020 dans la culture de la betterave.

Depuis plusieurs mois, la région est touchée par un épisode de sécheresse. Et les nappes phréatiques asséchées pourraient bien être contaminées par des métabolites de pesticides. Cette surveillance accrue a été décidée après la mise en évidence de ce produit dans certaines communes à des niveaux parfois supérieurs au seuil transitoire de 3 microgrammes par litre déterminé mi-juin par le ministère de la Santé.

Dans son communiqué, L’ARS précise que ces contrôles répondent à un principe de précaution. L’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a écarté en 2007 un risque pour la santé humaine associé à ces métabolites.

Une première phase de surveillance a d’ores et déjà été mise en place par l’ARS et les préfectures concernées dans 45 communes où le taux est supérieur à 3 microgrammes par litre, ce qui représente 13 500 habitants. L’eau du robinet sera analysée tous les 15 jours jusqu’à la fin septembre.

Une surveillance est également programmée à l’automne dans 60 autres communes de la région où la concentration est comprise entre 2 et 3 microgrammes par litre afin de s’assurer que les taux moyens ne sont pas, sur la durée, supérieurs à 3 microgrammes par litre.

A la Une dans les Hauts-de-France.

Salut Les Hauts-de-France

Retrouvez l'intégralité de nos émissions et replays

Toutes les émissions