Accueil  >  Actualités  >  Geoxia Maisons Phénix officiellement placé en liquidation judiciaire

Geoxia Maisons Phénix officiellement placé en liquidation judiciaire

29/06/2022 à 10h07
Le constructeur des maisons Phénix avait été placé en redressement judiciaire fin mai par le tribunal de commerce de Nanterre. Ce dernier a mis la société Geoxia en liquidation judiciaire ce mardi 28 juin.
Faute d’offres de repreneurs pour l’activité de l’entreprise, le tribunal de commerce de Nanterre a placé 14 sociétés sur les 17 du groupe dont Maisons Phénix, le mardi 28 juin dans la matinée. 

Le groupe Geoxia employait 1 195 personnes à l’échelle nationale et ils étaient 250 dans la direction Nord-Ouest. 

Lorsque une entreprise de plus de 200 salariés est en liquidation, Bercy déclenche le plan « grands licenciements ». Ce plante vise à « aider les salariés à retrouver un emploi dans un secteur que l’on sait en forte demande de main-d’oeuvre ». 

Malgré cela, les salariés restent en colère.

« Ça fait 20 ans que je travaille ici. C’est dur en ce moment. Vous savez, on a accompagné les clients jusqu’au bout. » rapporte une employée.

1 600 chantiers en cours 


Après le placement en redressement judiciaire le 24 mai, les 1 600 chantiers en cours ont été suspendus lorsque la société a interrompu son activité. 

Maisons Phénix a 300 chantiers à finir. 

Pour les chantiers ouverts, les assureurs vont prendre le relais, a précisé Bercy. Ils vont recruter de la main-d’oeuvre et prendre en charge les pénalités de retard et les surcoûts. 

Crise sanitaire et flambée des prix des matériaux


Depuis sa création en 1946, Maisons Phénix s’est développé en France avec un modèle standardisé de maison individuelle, rapide et peu chère à construire. 

Les premières difficultés de l’entreprise ont commencé à la fin des années 2000 et cela lui avait coupé l’accès aux financements des banques.

La hausse des prix de l’immobilier et l’assèchement des aides à l’accession à la propriété n’ont pas aidé l’entreprise à monter en gamme. 

Pour finir, la crise sanitaire, puis la guerre en Ukraine et la flambée des prix des matériaux et de l’énergie, ont fini par donner le coup de grâce. 


A la Une dans les Hauts-de-France

Retrouvez l'intégralité de nos émissions et replays

Toutes les émissions